Qui veut la peau du français ?

Conférence de Christophe Benzitoun*

24 mars 2022, 17h, salle Environnements (CRESEM)

Cliquer ici pour suivre via zoom

À l’université et ailleurs dans la société française, on se demande comment améliorer le niveau de français, conscients du poids grandissant de l’écrit dans la vie professionnelle. Et quand on se demande d’où viennent les difficultés en orthographe et en grammaire, tout le monde a un avis bien à lui sur la question : c’est la faute des élèves (le niveau était meilleur avant), c’est la faute des enseignants, c’est la faute des ministres de l’Éducation successifs… En tout cas, c’était forcément mieux avant.

Dans son ouvrage Qui veut la peau du français ?, Christophe Benzitoun aborde de front la question du niveau des élèves et apporte une réponse à contre-courant des idées reçues : si le niveau baisse depuis une trentaine d’années, c’est en grande partie à cause de l’orthographe et de la grammaire elles-mêmes ! En effet, la langue est un organisme vivant qui évolue naturellement de manière continue. Or, le français de référence, que l’on se doit de maitriser, a très peu bougé depuis plus d’un siècle. Ainsi, le gouffre entre notre français du quotidien et ce français de référence ne cesse de grandir, ce qui explique qu’il soit si difficile d’apprendre une forme qui est apparentée à celle que l’on utilise déjà mais qui est différente sur de nombreux points importants.

Alors la situation est-elle désespérée ? Et si, finalement, pour améliorer son français, il fallait commencer par améliorer le français lui-même.

* Christophe Benzitoun est maitre de conférences en linguistique française à l’université de Lorraine et à l’ATILF.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.