Revitalisation des Langues Indigènes et Minorées

Le IIIe Congrès International sur la Revitalisation des Langues Indigènes et Minorées organisé par l’Université de Girona (Facultés des Lettres, d’Education et Psychologie), l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD, UFR de Lettres et Sciences Humaines) et le Smithsonian Center for Folklife and Culture Heritage (ONG nord-américaine), s’est déroulé du 13 au 16 septembre 2022 à l’Université de Girona et à l’UPVD. Ce Congrès, qui avait précédemment développé deux éditions (Barcelone-Vic et Rio de Janeiro), a pour principal objectif de réunir chercheurs, activistes, professionnels de la langue et étudiants, afin de favoriser un dialogue global et interdisciplinaire et de constituer un forum d’échange d’idées, d’expériences et de recherches sur des thèmes liés à la revitalisation des langues.

Pour sa troisième édition, le Congrès s’était fixé trois objectifs principaux : diffuser différents aspects, en matière de recherche et d’éducation, liés au plurilinguisme ; partager l’information touchant à des actions menées en faveur de la revitalisation de langues indigènes et minorées ; faire connaître différents aspects linguistiques, sociaux, politiques et culturels en lien avec les langues indigènes et minorées

La journée du 14 septembre qui s’est tenue à l’UPVD et a débuté par l’accueil des quelque 160 congressistes et des co-organisateurs sud-catalans dans l’amphi 3 par des représentants officiels de notre université : Martin Galinier (directeur du CRESEM), Patrice Poujade (référent UPVD GHS-FRAMESPA), en présence également d’Henry Tyne (doyen de l’UFR LSH), de Christian Lagarde professeur émérite et membre d’honneur, ainsi que de l’ensemble du comité d’organisation de l’UPVD. La conférence plénière de James Costa, Université Sorbonne Nouvelle, prononcée en occitan avec interprétation simultanée en français et en anglais, a été suivie par quatre ateliers en parallèle qui se sont déroulés dans les salles M. La journée s’est achevée par la visite guidée du centre historique de Perpignan réalisée par des professionnels de l’Office du Tourisme, 4 groupes : 2 en anglais, 1 en français et 1 en catalan.

Nul doute que cette journée à l’UPVD aura été productive, agréable et mémorable pour les universitaires, scientifiques et activistes venus du monde entier et ce n’est pas un vain mot puisque environ quarante nationalités y étaient réunies. De plus, la présence de spécialistes internationaux de renom a contribué au fort caractère scientifique et à la vaste portée du congrès.  Enfin, remercions à nouveau la Fondation UPVD, le CRESEM, le GHS-FRAMESPA et l’UPVD, sans la générosité desquels cet événement à Perpignan n’aurait pu se tenir dans les bonnes conditions qui ont été les siennes.



Citer ce billet
Henry Tyne (2022, 7 octobre). Revitalisation des Langues Indigènes et Minorées. Langages et identités. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qq73

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search